La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Une île.

 

 

 

 

 

Terre de beauté

 

et de bonté

 

où nos âmes épurées

 

sombreraient,

 

agenouillées

 

comme des gosses sages.

 

Heureux comme

 

un matin dormant,

 

roman d’ intimité

 

comme un voyage sauvage,

 

sans bagage

 

et sans âge,

 

cisaille de regrets,

 

arme blanche

 

de nos chagrins dansants,

 

main dans la main,

 

règne d’indigents,

 

indolents souverains,

 

nous serions témoins

 

de l’unique nous,

 

des moins que rien

 

enivrés d’un rien,

 

que nous,

 

leurre d’un besoin.

 

L’amour en artifice,

 

des larmes de bénitier

 

rôdeuses, frôleuses, pieuses

 

de nos jeunes années,

 

prieuses du jeun de nos souvenirs,

 

chut écoute le trépas

 

de nos lointains soupirs

 

et les pas

 

de mon cœur qui bat …

 

 

 

 



17/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres